Image

Sincerly yours,

Le 1er janvier 1968 sur Europe, Jacques Brel présentait ses vœux  :

" Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir, et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions. … Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. .."

45 ans plus tard, les mots de Brel sonnent toujours juste,  et on se demande si on ne va pas en remettre deux trois pans de papiers peints dans son intérieur.

Capture d’écran 2013-01-02 à 20.57.30

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s