Lost in translation

Fake ? Pas Fake ? Patrick Messina joue avec les limites de notre interprétation. Mais comment fait-il pour troubler autant notre perception des paysages urbains. On ne sais plus très bien où on est, et si tout cela est bien réel. Simone va aller voir ça de plus prêt.

Du 29 janvier au 20 mars, la Galerie Chaume expose ses premières séries connues sous le nom de « Ma petite Amérique », et sa nouvelle série consacrée à la mer.

Galerie Philippe Chaume – 9 rue de Marseille – Paris 10

http://www.patrickmessina.com/


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s