Archives mensuelles : avril 2010

Ibiza en Petit Bateau

Pour l’instant le combi attend sagement le départ sur la table de cuisine,  mais dans 2 jours simone l’emmène sur une petite route déserte et caillouteuse. Direction : un cabanon complètement perdu, avec vue de dingue sur la blue mother.

Et puisque Simone ne part jamais en vacances sans son Petit Bateau, elle est allée écrire ses humeurs  sur ses tee-shirt Petit Bateau. Vous avez jusqu’au 18 mai pour réaliser votre video via le site « talking shirt » ou récupérer vos humeurs des 12 derniers mois de votre Facebook. Avec un peu chance, et beaucoup d’humour vous gagnerez assurément un an de Petit Bateau. (ne  demandez pas à sympa simone ce que ça veut dire ‘un an de Petit Bateau », elle n’en sait rien).

Tiens un TS  « Vie De Merde »

Vu le message de Céline, je doute qu’elle parte à Ibiza. Courage Céline, et médite la citation de James Oppenheim : « L’idiot recherche le bonheur dans le lointain; le sage le fait pousser sous ses pieds. »

Justine t’as la classe !

Publicités

radio pola

Demain, c’est vendredi, sympa simone vous propose de dire en revoir à vos amis de travail à l’heure du goûter, de rentrer chez vous exceptionnellement tôt, de faire un détour chez votre pâtissier préféré, d’ouvrir en grand la fenêtre de votre balcon, d’inspirer profondément , et d’allumer votre poste de radio.

Vous êtes calé entre deux gros cousins, le ciel est bleu avec des trainées blanches, l’appartement baigne de lumière, il est 17H00, vous êtes sur France Culture, Prêt à savourer le documentaire de Céline Develay et Yvon Croizier dans l’émission  » Sur les docks » : « Pola je t’aime« .

Des invités sympas : ancienne salariée de Polaroid, amateurs, critique d’art, romancier,.. et Marion Dubier Clark, photographe qui travaille exclusivement au SX 70 et auteur de « 100 polaroids »

« Un bruit. Un seul. Un « Bzzzzzzz ». Et la photo sort instantanément.Appareil le plus vendu au monde depuis sa création en 47 par Edwin Lang, le Polaroid, au même titre que la 2 CV, l’I-Pod, le stylo Bic ou le K-way, est certes un objet culte, qui aurait pu trouver sa place dans les Mythologies de Roland Barthes. Mais l’appareil de l’intime et de l’instant par excellence a bien failli ne plus jamais faire entendre son déclic magique. »

Vendredi 22 avril 2010 – 17H00 – « Pola je t’aime » –  France Culture sur 93,5MHz

pour en savoir plus

Volcano Ultimatum

Sympa Simone demande officiellement à l’Islande de cesser immédiatement toutes ses activités volcaniques sous peine de représailles économiques et militaires.

(piqué par simone sur le mur facebook de cousin thib.)

Les Editions Paumes + friends

Attention, demain il y a vernissage à la Galerie Sentou pour fêter les 10 ans des fameuses Editions Paumes, vous savez les petits livres japonais colorés qu’on a tout de suite envie d’avoir chez soi, même si on ne parle pas un mot de ようこそジュ.

Depuis 10 ans, artistes européens ouvrent leur porte à l’équipe franco-japonaise et se font photographier chez eux, avec leurs objets et leurs histoires. Ces petits livres complètement arty « cartonnent » au pays du Houdon, par leur côté style of life. En Europe, ils sont devenus au fil des années une référence en déco : un outil de travail et d’inspiration pour tous les stylistes.

Comment tout à commencé ? Hisashi et Fumie est un couple japonais amoureux de la France. C’est parce que Fumie est agent des Tsé-Tsé au Japon depuis longtemps (ainsi que  MaisonGorgette, Carlotta, Soledad Bravi, Hervé Tullet, Nathalie Lété...) qu’elle a découvert, après leurs objets, leur univers et qu’Hisashi a commencé à photographier leurs ateliers… .

Le premier livre s’appelait les tsé-tsé de « A à Z », depuis une quarantaine de petits livres, toujours aussi colorés, et pleins d’idées… Les dernières parutions sont « bureaux à la maison », « délicieux souvenirs de Paris », et « Paris Family Style ». D’autres projets sont en cours, mais shuuut, c’est un secret !

Voici un extrait de l’interview de Hisashi Tokuyoshi co-fondateur des Edition Paumes

What is Editions Paumes background? When was it founded, and by who ?
We started our family-run company back in August of 1997, two years after returning from Paris. The company is run completely by us – Hisashi is the photographer and art director, and, his wife, Fumie Shimoji represents the french artists that we met during our stay in Paris. Lately, we work with artists through out the world. We really make an effort to respect everyone that we collaborate with, and to maintain good relations with them.

We also have « Galerie Doux Dimanche » a galerie and boutique where we exhibit objects made by artists. As you know, we have a line of books that focus on interiors and the lifestyle of artists, so this fits into our interests quite nicely.

How many people work at Editions Paumes ? Is it a small business ?

Right now, we have 7 people working in Tokyo, as well as 7 people working in Paris who help us with the books. And for us, all of the artists who are in our books are also part of the team ! Maybe it is a small business compared with a large publishing house, but thanks to the connections with artists through out the world, it seems larger.

How do you choose the subject of each book? Do you have a team of stylists, decorators, etc?
We do not have a stylist or a decorator… We do not need them because we take photographs of reality. This means that we do not go into the apartments and re-arrange them. Rather we leave the apartment exactly as the owner lives in it. This makes for more interesting photographs.

What is the process from the idea to the finished book?

Really, it depends on the book. We were lucky enough to be in Paris while working on the book “Ateliers des Artistes à Paris.” When we were in Paris, we visited the atelier of some friends. It was wonderful, because it was full of interesting things. There is a whole universe of undiscovered creativity! While we were there, many of our friends introduced us to artists that they know, and so we were able to complete the book thanks to their col

Since then, we have created circles of artists in several areas – London, the North of Europe, Paris… We always work in this style of meeting people and remembering what they create. You never know what will happen – sometimes, after meeting an artist to make one book, we will have an idea that will lead to the next publication.

What would you suggest to parents to decorate their children’s bedrooms? Is there anything that is a “must-have”?
We are interested in things that have a history and a story. Sometimes, the object could be given by their grandparents. We also like things that parents make for their children. And especially the things that children create by themselves! We think that all children are little artists!

To only have modern things in a home makes it feel like a show room. The important thing is to include things in the home that create a sense of love for children, and create a link to the family.

What do you like best in your line of work?
I love that I have the power to share joy. Right now, there are many artists that are happy to participate in the creation of our books. I am so happy and honored to have their help!

Us, the editors, the artists who are profiled in the books, and of course the readers, should be happy because they are all indispensable in the quest for a great book!

And finally, it is wonderful for us to meet new artists who are going to make an impact in the future!

Merci Helena (attaché de presse agence Violette) et Pauline André-Ricard d’avoir partagé toutes ces infos avec Sympa Simone. Et à jeudi !

village en herbe

Si tu as entre 5 et 8 ans, si tu lis souvent les news de « sympa simone », si en plus tu aimes la récup, tu adoreras forcement l’idée de devenir architecte avec une bande de copains. C’est pendant les vacances, à l’atelier Bulle.

Atelier-boutique bulle
8/10 passage Bullourde 75011 Paris
ouvert du mercredi au vendredi de 11h à 19h et le samedi de 14h à 19h
http://bullelesite.free.fr/

NY by Nanikaa

Aujourd’hui par vraiment la pêche pour écrire le moindre post. Simone était aux Urgences SOS Dentaires à Port Royal. C’est pas vraiment l’adresse du moment, mais quand meme à garder précieusement en cas de hautes douleurs intra-week-end.

Alors pendant que Simone file chez David (un « thérapeute » incroyable qui en deux temps trois mouvements lui redonne une énergie de dingue), allez faire des infidélités à sympa simone, et partez à NY sur le blog de Nanikaa « il pleut des  adresses new-yorkaises ».

Nanikaa nous livre de nombreuses adresses gourmandes et shopping, et aussi une superbe musique « NY I Love U » de LCD Sound System. Merci Nanikaa !

Révolution dans la soupière ! samedi 10 avril

« Beau et Bon », une épicerie folle..

« Tous les produits que vous trouverez sur les étagères de Beau et Bon ont été faits amoureusement. Que ce soit de leurs abeilles ou de leur cochon, de leur pain ou de leur beurre, tous les artisans présents chez Beau et Bon sont amoureux. Et c’est pour ça que leurs produits sont meilleurs. »

Et samedi, cette incroyable épicerie nous convie à un apéro soupe ! Des soupes que Valérie Gentil (Beau et Bon), et Stéphane Strobl (rueTraverse) ont réalisés ensemble !

Soyez les cobayes de quatre petites révolutions dans la soupière, pour changer de la soupe !

Samedi 10 avril, rendez-vous entre 18h et 20h chez Beau et Bon – 81 rue Lecourbe – Paris 15

supermarket sarah

C’est en allant sur le blog « des trouvailles de petit faon » que j’ai trouvé ce site de vente anglais d’un tout autre genre. Le concept est génial. La homepage du site ressemble  à une page shopping de Marie Malissen dans Bubble mag, sauf qu’à la place des vêtements et des objets  pour enfants, c’est du vintage adulte jusqu’au bout des ongles !

Tous les mois, Sarah chine  pour vous des vêtements et petits objets. Elle les présente  comme dans une page shopping  d’un magazine ultra mode.

Visiteur-acheteur,  cliquez sur le produit souhaité, if you’re  lucky, you can buy it, if you’re not lucky,  it’s written SOLD !

sympa simone trouve que c’est quand même un peu cher pour du vintage « vide grenier ». Mais le concept du market à la Sarah est super !

Alors,  prenez un caddy, décrochez votre vintage,  puis payez en livres sur  supermarket sarah

Dé-Griffe Cacharel

Si vous entretenez une relation d’amour extra-conjugale avec le liberty, vous pouvez toujours aller chez Merci, l’adresse soit disant du moment, … Mais Jacqueline, l’amie de Simone, à préféré dégoter une petite merveille au stock Cacharel un brin désuet, 114 rue d’alesia- Paris 14. Le lieu est rempli d’imprimés Liberty « best of 70’s » de la collection été 2009 . Chemises femmes à 59 euros, robes entre 65 et 125 euros.

Jacqueline rentre sa chemise liberty Cacharel dans sa jupe noire taille haute american apparel en coton brut, Paulette aime la porter avec un jean taille basse bleu foncé APC, avec des nus pieds. Laura Ashley, évidemment, aura tendance à privilégier le total look liberty, même en milieu urbain.